Pour choisir la pose de vitrage de votre maison, vous avez le choix entre au moins 4 poses à adopter en fonction de votre fenêtre. En effet, vous pourriez prendre une pose en applique, une pose en feuillure, une pose en tunnel ou une pose en rénovation. Quelle que soit votre préférence, il vous faut vous renseigner suffisamment afin de savoir laquelle d’entre elles est adaptée à votre logement. Voici un tour d’horizon pour découvrir les différentes options disponibles.

Pose en applique

C’est un type de pose de vitrage qui est effectué de sorte que la menuiserie soit directement à ras du mur intérieur et muni d’un doublage isolant intérieur. Elle est fortement recommandée pour les constructions neuves. C’est pourquoi on l’appelle aussi « pose en neuf ». Cependant, vous pourriez l’utiliser pour une rénovation. Cette option est préférable dans le cas où la maçonnerie est mise à nue ou si vous prévoyez une isolation intérieure. Vous pouvez aussi recourir à un artisan vitrier pour plus d’efficacité.

Il faut respecter pour ce type de pose, certaines mesures. Nous pouvons citer la hauteur de tableau, la hauteur sous plafond, la largeur de tableau, la hauteur d’allège et l’épaisseur du doublage. Veillez tout de même à ce que les dimensions du tableau correspondent obligatoirement aux dimensions des menuiseries.

Pose en feuillure

Lorsqu’il s’agit de ce type de pose de vitrage, la feuillure est à l’intérieur du mur. Elle est utilisée en rénovation au cas où l’on ne conserve pas le dormant de l’ancienne fenêtre. Après avoir retiré la totalité de la menuiserie, il vous restera une feuillure qui peut être une entaille pratiquée sur toute la longueur de l’arête d’une pièce de bois. Notons qu’elle permet de recevoir une autre pièce. Pour accueillir une vitre lorsqu’il s’agit des fenêtres, on emploie une rainure.

Les mesures à respecter pour ce type de pose sont au nombre de six. Il faut observer la hauteur de tableau, la profondeur de feuillure, la hauteur du fond de feuillure, la largeur de tableau, la hauteur d’allège et enfin la largeur du fond de feuillure.

Pose en tunnel

Pour ce type de pose, il est conseillé d’installer la menuiserie dans l’épaisseur du mur, contrairement à la pose en applique où la menuiserie est appliquée sur le mur. Vous pourriez faire des tentatives de pose dans le cas d’une fenêtre unique. Mais à partir de deux, il est important que vous vous fassiez aider.

La pose en tunnel est beaucoup utilisée pour les réhabilitations des maisons anciennes aux murs très épais. Pour les maisons à ossatures en bois, vous verrez aussi que cette pose est très prisée. Elle tient compte pour sa part de trois mesures nécessaires qui concernent la hauteur du tableau, la hauteur d’allège et la largeur du tableau.

Pose en rénovation partielle

La pose de vitrage partielle est beaucoup appréciée en rénovation d’intérieur. C’est une façon de remplacer uniquement les parties ouvrantes des fenêtres. Vous devez conserver tout de même le cadre existant. C’est un type de pose que l’on effectue le plus souvent sur un ancien dormant.

Étant donné que l’objectif est d’installer de nouvelles fenêtres sur le cadre des anciennes, assurez-vous que le cadre est stable et surtout en bon état. Il doit être sain, propre et n’avoir aucune trace de moisissure. Par ailleurs, gardez en tête que vous ne devriez démonter que les fiches, les gonds, la barre d’appui et les cochonnes. Les mesures à observer sont entre autres la hauteur de passage, la hauteur d’allège et la largeur de passage.

L’avantage avec une pose en rénovation partielle est la rapidité à pouvoir mettre en place de nouvelles menuiseries lorsque vous êtes limités par le temps. Cela vous permet d’éviter les travaux de maçonnerie qui nécessitent un changement du dormant. C’est donc une pose très économique que nous vous recommandons en attendant la dépose totale.